Projet de Bioparc à Laterrière

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel

Démarche d’information et de consultation

La Ville désire entendre les personnes intéressées et le voisinage du site. Les éléments recueillis lors de cette consultation serviront à influencer les décisions et contribueront à bonifier le projet, conformément aux attentes qui nous auront été transmises.

S’informer sur le projet :

Cette plateforme explique certaines composantes du projet du bioparc et permet de répondre à vos questions directement dans la section Questions et Réponses (voir plus bas)

Bonifier le projet :

Les personnes intéressées peuvent partager leurs opinions et préoccupations via le sondage (voir plus bas) ou participer aux rencontres publiques prévues les

Démarche d’information et de consultation

La Ville désire entendre les personnes intéressées et le voisinage du site. Les éléments recueillis lors de cette consultation serviront à influencer les décisions et contribueront à bonifier le projet, conformément aux attentes qui nous auront été transmises.

S’informer sur le projet :

Cette plateforme explique certaines composantes du projet du bioparc et permet de répondre à vos questions directement dans la section Questions et Réponses (voir plus bas)

Bonifier le projet :

Les personnes intéressées peuvent partager leurs opinions et préoccupations via le sondage (voir plus bas) ou participer aux rencontres publiques prévues les 17 et 18 août de 15h à 19h.

Les inscriptions sont requises puisque les rencontres en personne seront organisées en groupe de 15 personnes afin de respecter les consignes sanitaires en vigueur et permettre des échanges de qualité.

Une rencontre d’une heure en deux parties :

  1. S’informer et échanger avec des experts et l’équipe de la Ville
  2. Exprimer ses préoccupations en lien avec les possibles incidences inhérentes à la construction d’un bioparc et proposer des pistes de solution pour guider concrètement la Ville dans sa démarche. C’est la firme Transfert Environnement et Société, experte dans le domaine de la consultation, qui facilitera les échanges lors d’un atelier participatif.



FERMÉ: Cette discussion est terminée.

Cette consultation s'est terminée le 20 août 2021.
Surveillez le dépôt du rapport final pour obtenir l'information en lien avec cet exercice de participation citoyenne!

  • Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel

    Étant donné que vous nous parlez d'un montant assez élevé pour l'installation et la mise à jour du système de captation.( qui est expérimental) N'est-il pas plus économique et rentable d' installer le nouveau système sur celui situé près de Matrec sur le BLVD Talbot étant donné sa récente fermeture et que le système de captation doit être aux normes. Et de remettre seulement la torchère en fonction sur l'ancien site, le temps d’expérimenter et faire des essais sur l'autre. Ce qui serait beaucoup plus économique!

    Alain Lavoie a demandé Il y a 2 mois

    Aucuns travaux d’installation ne seraient nécessaires pour l'utilisation du système de captage déjà existant. Celui-ci n'est d'ailleurs pas expérimental puisqu'il a fait ses preuves par le passé. Il s'agirait donc d'une mise à jour des infrastructures étant donné qu'elles n'ont pas été utilisées depuis 2013.

    Ensuite, il est important de préciser que l’ancien lieu d’enfouissement sanitaire (LES) de Laterrière (propriété de la Ville de Saguenay) est complètement indépendant de l’ancien site d’enfouissement technique (LET) de Chicoutimi qui est la propriété de MATREC (GFL environnement). Cette entreprise a également un projet de production de gaz naturel renouvelable qui concernerait ses installations.

  • Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel

    Pour le lixiviat qui coule présentement(dépotoir, etc) dans la rivière et qui coulera lors de l'implantation de ces installations avez vous pensez à des solutions pour le diminuer ou éliminer? Présentement étant donné le niveau bas de la rivière le taux de dilution ne doit pas être fameux.

    Il y a 2 mois

    La ville a effectué selon les exigences du ministère des campagnes d’échantillonnage des eaux de surface, de résurgences et souterraines pendant plus de 15 ans suivant la fermeture du lieu d’enfouissement sanitaire de Laterrière afin de s’assurer que ces eaux ne contamine pas les milieux avoisinant.  De plus, cadre réglementaire du MELCC exige que des systèmes de rétentions soient mis en place pour éviter tout déversement.

  • Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel

    La demande d'énergie (électrique) qui devra être fournie pour la création de ce bioparc a-t-elle été évaluée par le fournisseur (HQ) ?

    Alain Lavoie a demandé Il y a 2 mois

    À ce stade, la demande potentielle en électricité pour le projet de bioparc n’est pas connue puisque, pour connaître la consommation électrique, il faut savoir quels équipements seraient implantés. Cela dit, les procédés industriels analysés jusqu’à présent (biométhanisation, pyrolyse, filtration et injection) ne sont pas des procédés énergivores, mais plutôt des procédés très semblables à ce qui se fait dans les autres parcs industriels de la ville relativement à leur consommation électrique. Il ne serait donc pas nécessaire de demander à Hydro Québec pour réserver un bloc énergétique.

  • Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel

    Donc si je comprends bien le sens des réponses parfois evasive versus la question ... nous sommes obligés de subir cela vous allez nous le faire avaler de force sans qu’ on puisse se faire valoir ? Ai-je bien compris ? En esperant avoir un meilleur choix de réponse que celles deja ecrite

    Annoue a demandé Il y a 2 mois

    Les préoccupations que vous exprimez dans votre question sont tout-à-fait légitimes et elles seront considérées dans l'analyse des résultats de la consultation. Pour ce qui est de la possibilité de s'opposer formellement au projet, la réponse demeure la même que celle ayant été fournie précédemment dans cette section. Ainsi, la modification du règlement de zonage n’est pas sujette à un référendum conformément à la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme. Cela s'explique parce qu'elle concorde avec une modification du plan d’urbanisme de la Ville de Saguenay.

  • Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel

    Est-ce possible de s opposer à ce projet si proche de nos maisons ? et est ce qu une étude des sols a été réalisée ?

    Miike a demandé Il y a 2 mois

    Puisque la modification du règlement de zonage concorde avec la modification du plan d’urbanisme, elle n’est pas sujette à un référendum conformément à la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme

    Pour ce qui est des études de sol, elles sont actuellement en cours de réalisation car elles doivent être réalisées pendant la période estivale.

  • Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel

    Est-ce les commerces ou industries actuels installés autour de ce bio parc, sont inclus dans le changement de zonage?

    Alain Lavoie a demandé Il y a 2 mois

    La modification du règlement de zonage proposée affecte les immeubles qui sont desservis par la rue de la Pinède et en continuité des limites de la propriété de la Ville de Saguenay qui correspond au site ciblé pour le projet de bioparc.

  • Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel

    Le système de captation du méthane présentement installé va-t-il servir pour la récupération?

    Il y a 2 mois

    Les installations déjà en place serviraient en effet à capter les biogaz de l’ancien site d’enfouissement. 

  • Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel

    Pourquoi ne pas faire un partenariat avec Gazon Savard étant donné qu'il font déjà du compostage sur leur terrain (expérience) et qu'ils ont en plus le contrat pour les bac bruns? Ils ont les chemins d'accès pour le transport lourd et les équipements

    Il y a 2 mois

    Il n’est pas exclu que des partenariats puissent se faire avec des entreprises privées.

  • Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel

    Pourquoi ne pas utiliser le terrain situé en arrière de Tuvico qui leur sert de dépotoir au lieu de déboiser un secteur forestier?

    Il y a 2 mois

    Le terrain voisin appartient à l’entreprise Tuvico. Le projet de bioparc s’implanterait sur un terrain appartenant à la ville de Saguenay.

  • Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel

    Est-ce qu'ont pourrait se servir de ces gaz pour être utiliser à chauffer des serres ? Ce projet a-t-il été envisager?

    Il y a 2 mois

    La possibilité d’implanter une serre sur le site du bioparc a été envisagée, mais, pour le moment, aucun promoteur n’a manifesté d’intérêt pour ce genre de projet. Le projet de traitement des biogaz de l’ancien LES prévoit la vente de ce GNR au réseau d’Énergir qui pourrait alors alimenter des serres ailleurs sur le territoire.  

Dernière mise à jour de la page: 02 September 2021, 11:55