Plan régional des milieux humides et hydriques

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel

La Ville de Saguenay, à titre de MRC, s’est vue attribuer, par le gouvernement du Québec, la responsabilité de réaliser un plan régional sur les milieux humides et hydriques de son territoire. Ce plan a comme principal objectif d’intégrer la conservation de ces zones à la planification du territoire, et ce, afin de favoriser des aménagements durables et structurants qui considèrent les fonctions et services écologiques des milieux d’accueil.

« Ensemble, vers une conservation juste et éclairée » constitue le principe de base de ce travail, c'est pourquoi vous êtes invités à participer en lisant cette présentation et ensuite en commentant ou en soumettant une idée à l'aide des sections interactives au bas de cette page. Grâce à vous, nous pourrons intégrer vos préoccupations et en arriver, ensemble, à un plan régional des milieux humides et hydriques.

Un Plan régional des milieux humides et hydriques, c’est quoi?

C’est un document de planification officiel qui permet à une municipalité régionale de comté (MRC) d’orienter les décisions en matière de conservation des milieux humides et hydriques et d’atteindre les objectifs de préservation de ces milieux. Ce plan consiste à dresser un portrait du territoire, à établir le diagnostic des milieux humides et hydriques, à faire des choix de conservation et à mettre en place un plan d’action afin d’atteindre les objectifs fixés par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques qui sont les suivants :

  1. Favoriser l’atteinte du principe d’aucune perte nette;
  2. Assurer une gestion cohérente par bassin versant;
  3. Tenir compte des enjeux liés aux changements climatiques.


Qu’est-ce qu’un milieu hydrique?

Les milieux hydriques sont représentés principalement par les lacs et les cours d’eau. Ils peuvent être d'origine naturelle ou anthropique (créé par l'homme). L'eau recouvre les milieux hydriques la majorité du temps, bien qu’ils puissent aussi être temporairement asséchés. Ils sont alors appelés cours d'eau à débit intermittent.

Ces milieux comprennent plusieurs éléments :

  • La rive : bande de protection de 10 ou 15 mètres qui borde un cours d’eau et qui se compose de végétation permanente assurant de nombreuses fonctions. La capsule suivante illustre bien les fonctions de la bande riveraine : L’effet bande riveraine.
  • Le littoral : Partie des lacs et des cours d’eau qui s’étend à partir de la ligne des hautes eaux vers le centre du plan d’eau.
  • La plaine inondable : C’est l’espace occupée par un lac ou un cours d’eau en période de crue.


La ville de Saguenay comprend plusieurs bassins hydrographiques représentés sur la carte #1 que vous pouvez télécharger (voir la colonne à droite de cette page). Un bassin versant se définit comme une portion de territoire où l’ensemble des précipitations recueillies convergent vers un même point de sortie.

Image 1 | Les rives et le littoral (source : MELCC)



Qu’est-ce qu’un milieu humide?

Les milieux humides comprennent les marais, les marécages, les tourbières et les étangs. Ils peuvent être d'origine naturelle ou anthropique (créé par l'humain). Ils sont recouverts d'eau de façon permanente ou temporaire. L’eau peut être diffuse, occuper un lit ou encore saturer le sol. Les fossés ne sont pas considérés comme des milieux humides.

Image 2 | Milieux humides



Le bureau d’écologie appliquée, via le portail des milieux humides et hydriques, explique en détail les différents types de milieux humides et hydriques :

https://www.milieuxhumides.com/comprendre


Les milieux humides, pourquoi s’en préoccuper ?

Selon les données de Canard illimité, les milieux humides couvrent une superficie de 123,4 km², ce qui représente près de 11% du territoire de la Ville de Saguenay. On dénombre plus de 10 000 milieux humides potentiels d’une superficie variant de 1,5 m² à 1 900 000 m². Certain MHH s’étendent au-delà des limites de Saguenay sur des superficies encore plus importantes (jusqu’à 5 000 000 m²). Consultez la carte des milieux humides de Saguenay en téléchargeant la carte #2 dans la colonne à droite de cette page.


Selon le type et la localisation, les milieux humides peuvent jouer plusieurs fonctions :

  • Réduire les risques d’inondation et d’étiage;
  • Filtrer les contaminants en assainissant les eaux de surface;
  • Augmenter la recharge des eaux souterraines;
  • Diminuer l’érosion des berges;
  • Ralentir le processus de vieillissement et de comblement des lacs;
  • Emprisonner le gaz carbonique et donc, aider à la lutte aux changements climatiques
  • Favoriser la biodiversité
  • Agir comme écran solaire et brise vent;
  • Améliorer la qualité des paysages;
  • Fournir des matières premières telles que de la Tourbe, etc.
  • Etc.


DÉMARCHE D’ÉLABORATION DU PRMHH

Quelles sont les obligations de la Ville de Saguenay?

Saguenay fait partie des 14 municipalités du Québec qui exercent certaines compétences de MRC, dont l’aménagement du territoire. Elle hérite entre-autres de la gestion des cours d’eau et lacs en vertu de la loi sur les compétences municipales (RLRQ, c. C-47.1) et a la responsabilité d’élaborer un plan régional sur les milieux humides et hydriques (PRMHH) sur l’ensemble de son territoire.

Ce plan doit être réalisé au plus tard en juin 2022 et doit être intégré aux documents de planification tels que le schéma d’aménagement et de développement. À titre de MRC, la Ville de Saguenay a donc amorcé la tâche dès l’automne 2019. Les circonstances reliées à la pandémie actuelle ont décalé quelque peu l’échéancier de réalisation mais il est tout de même prévu de compléter chacune des étapes planifiées.

Comment la Ville de Saguenay prévoit-elle réaliser ce plan?

À l’aide d’un Comité de travail constitué de professionnels en aménagement du territoire, en biologie, en urbanisme, en géomatique et accompagnée par l’OBV de Saguenay, la Ville amorce le début des travaux l’élaboration du PRMHH. Des activités de consultations sont prévues afin de rassembler les préoccupations des différentes intervenants sur le territoire de Saguenay.

La protection des milieux humides et hydriques étant essentiel au maintien des fonctions écosystémiques et à la lutte aux changements climatiques, les efforts de planification doivent s’insérer dans un processus de concertation élargi afin de tenir compte de l’ensemble des enjeux relatifs au MHH sur le territoire. Une fois ces étapes complétées et l’ensemble des préoccupations entendus, la finalité du PRMHH sera de faire connaitre les choix de conservation des MHH à l’ensemble des acteurs du territoire et au ministère.


Votre participation est importante! Laissez un commentaire ci-bas, inscrivez une idée ou écrivez-nous à prmhh@ville.saguenay.qc.ca.

La Ville de Saguenay, à titre de MRC, s’est vue attribuer, par le gouvernement du Québec, la responsabilité de réaliser un plan régional sur les milieux humides et hydriques de son territoire. Ce plan a comme principal objectif d’intégrer la conservation de ces zones à la planification du territoire, et ce, afin de favoriser des aménagements durables et structurants qui considèrent les fonctions et services écologiques des milieux d’accueil.

« Ensemble, vers une conservation juste et éclairée » constitue le principe de base de ce travail, c'est pourquoi vous êtes invités à participer en lisant cette présentation et ensuite en commentant ou en soumettant une idée à l'aide des sections interactives au bas de cette page. Grâce à vous, nous pourrons intégrer vos préoccupations et en arriver, ensemble, à un plan régional des milieux humides et hydriques.

Un Plan régional des milieux humides et hydriques, c’est quoi?

C’est un document de planification officiel qui permet à une municipalité régionale de comté (MRC) d’orienter les décisions en matière de conservation des milieux humides et hydriques et d’atteindre les objectifs de préservation de ces milieux. Ce plan consiste à dresser un portrait du territoire, à établir le diagnostic des milieux humides et hydriques, à faire des choix de conservation et à mettre en place un plan d’action afin d’atteindre les objectifs fixés par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques qui sont les suivants :

  1. Favoriser l’atteinte du principe d’aucune perte nette;
  2. Assurer une gestion cohérente par bassin versant;
  3. Tenir compte des enjeux liés aux changements climatiques.


Qu’est-ce qu’un milieu hydrique?

Les milieux hydriques sont représentés principalement par les lacs et les cours d’eau. Ils peuvent être d'origine naturelle ou anthropique (créé par l'homme). L'eau recouvre les milieux hydriques la majorité du temps, bien qu’ils puissent aussi être temporairement asséchés. Ils sont alors appelés cours d'eau à débit intermittent.

Ces milieux comprennent plusieurs éléments :

  • La rive : bande de protection de 10 ou 15 mètres qui borde un cours d’eau et qui se compose de végétation permanente assurant de nombreuses fonctions. La capsule suivante illustre bien les fonctions de la bande riveraine : L’effet bande riveraine.
  • Le littoral : Partie des lacs et des cours d’eau qui s’étend à partir de la ligne des hautes eaux vers le centre du plan d’eau.
  • La plaine inondable : C’est l’espace occupée par un lac ou un cours d’eau en période de crue.


La ville de Saguenay comprend plusieurs bassins hydrographiques représentés sur la carte #1 que vous pouvez télécharger (voir la colonne à droite de cette page). Un bassin versant se définit comme une portion de territoire où l’ensemble des précipitations recueillies convergent vers un même point de sortie.

Image 1 | Les rives et le littoral (source : MELCC)



Qu’est-ce qu’un milieu humide?

Les milieux humides comprennent les marais, les marécages, les tourbières et les étangs. Ils peuvent être d'origine naturelle ou anthropique (créé par l'humain). Ils sont recouverts d'eau de façon permanente ou temporaire. L’eau peut être diffuse, occuper un lit ou encore saturer le sol. Les fossés ne sont pas considérés comme des milieux humides.

Image 2 | Milieux humides



Le bureau d’écologie appliquée, via le portail des milieux humides et hydriques, explique en détail les différents types de milieux humides et hydriques :

https://www.milieuxhumides.com/comprendre


Les milieux humides, pourquoi s’en préoccuper ?

Selon les données de Canard illimité, les milieux humides couvrent une superficie de 123,4 km², ce qui représente près de 11% du territoire de la Ville de Saguenay. On dénombre plus de 10 000 milieux humides potentiels d’une superficie variant de 1,5 m² à 1 900 000 m². Certain MHH s’étendent au-delà des limites de Saguenay sur des superficies encore plus importantes (jusqu’à 5 000 000 m²). Consultez la carte des milieux humides de Saguenay en téléchargeant la carte #2 dans la colonne à droite de cette page.


Selon le type et la localisation, les milieux humides peuvent jouer plusieurs fonctions :

  • Réduire les risques d’inondation et d’étiage;
  • Filtrer les contaminants en assainissant les eaux de surface;
  • Augmenter la recharge des eaux souterraines;
  • Diminuer l’érosion des berges;
  • Ralentir le processus de vieillissement et de comblement des lacs;
  • Emprisonner le gaz carbonique et donc, aider à la lutte aux changements climatiques
  • Favoriser la biodiversité
  • Agir comme écran solaire et brise vent;
  • Améliorer la qualité des paysages;
  • Fournir des matières premières telles que de la Tourbe, etc.
  • Etc.


DÉMARCHE D’ÉLABORATION DU PRMHH

Quelles sont les obligations de la Ville de Saguenay?

Saguenay fait partie des 14 municipalités du Québec qui exercent certaines compétences de MRC, dont l’aménagement du territoire. Elle hérite entre-autres de la gestion des cours d’eau et lacs en vertu de la loi sur les compétences municipales (RLRQ, c. C-47.1) et a la responsabilité d’élaborer un plan régional sur les milieux humides et hydriques (PRMHH) sur l’ensemble de son territoire.

Ce plan doit être réalisé au plus tard en juin 2022 et doit être intégré aux documents de planification tels que le schéma d’aménagement et de développement. À titre de MRC, la Ville de Saguenay a donc amorcé la tâche dès l’automne 2019. Les circonstances reliées à la pandémie actuelle ont décalé quelque peu l’échéancier de réalisation mais il est tout de même prévu de compléter chacune des étapes planifiées.

Comment la Ville de Saguenay prévoit-elle réaliser ce plan?

À l’aide d’un Comité de travail constitué de professionnels en aménagement du territoire, en biologie, en urbanisme, en géomatique et accompagnée par l’OBV de Saguenay, la Ville amorce le début des travaux l’élaboration du PRMHH. Des activités de consultations sont prévues afin de rassembler les préoccupations des différentes intervenants sur le territoire de Saguenay.

La protection des milieux humides et hydriques étant essentiel au maintien des fonctions écosystémiques et à la lutte aux changements climatiques, les efforts de planification doivent s’insérer dans un processus de concertation élargi afin de tenir compte de l’ensemble des enjeux relatifs au MHH sur le territoire. Une fois ces étapes complétées et l’ensemble des préoccupations entendus, la finalité du PRMHH sera de faire connaitre les choix de conservation des MHH à l’ensemble des acteurs du territoire et au ministère.


Votre participation est importante! Laissez un commentaire ci-bas, inscrivez une idée ou écrivez-nous à prmhh@ville.saguenay.qc.ca.

Dernière mise à jour de la page: 28 July 2020, 12:05